Décembre pour le jardinier

Décembre pour le jardinier

le Travaux de saison
Les grands froids, les journées raccourcies empêchent de jardiner à sa guise. Tu achèveras le travail de novembre dans la mesure du possible. Un nouvel élément, la neige, envahira ton jardin.

Rabattez-vous sur le travail en serre, en intérieur. Lis, consulte des catalogues, continue à échafauder des plans pour le jardin. Tu pourras les mettre à exécution jusqu'en mars-avril. Si ton outillage est défectueux, révise, répare ou achète ce dont tu as besoin

A faire au potager

Le cardon est un légume sensible au froid et à l’humidité. Avant l’arrivée des grands froids, si ce n’est déjà fait, butte-le en ramenant la terre autour du pied et ajoute une couche de feuilles sèches ou de paillage. Dès le redoux du printemps pense à retirer la butte de terre.

Les « légumes racines » (carotte, panais, radis noir) laissé en terre peuvent craindre les grosses gelées. Pour éviter leur pourrissement, paille la surface cultivée avec des feuilles, de la paille et autres paillages. Installe une protection sur au moins 10 cm de hauteur.

Si la météo annonce de fortes gelées, n’hésite pas à installer des tunnels en plastique. Tu gagneras quelques degrés de chaleur, qui pourraient bien aider tes légumes (mâches, scaroles, races, choux) à ne pas geler. Ces tunnels son très simple à manipuler. Préfère les modèles à microperforation afin de laisser passer l’eau de pluie.

Si l’hiver est vraiment glacial et qu’il n’y a pas de neige pour isoler le pied du froid (eh oui, la neige isole), protège le pied de tes rhubarbes. Paille la souche avec des écorces de pin, ce paillage spécifique pour les plantes aimant les terrains acides. Plus les copeaux d’écorces sont gros, plus il faut en mettre. Prévois au moins 10 cm d’épaisseur.

Surveille tes légumes que tu as installé dans ta cave. Les endives ont poussée et le forçage se passe plutôt bien ? Parfait, mais regarde plus précisément du côté des légumes racines (carotte, panais, betterave) conservés dans le sable. Retire immédiatement les légumes tachés ou consomme rapidement ceux qui donne des signes de faiblesse, de ramollissement ou de pourriture.

A faire au verger

Si la neige est là, vérifie qu’elle ne pèse pas sur tes arbres fruitiers. Dans ce cas, n’hésite pas à la retirer car elle pourrait casser les branches et pas seulement les petites. Si une grosse venait à se rompre, bouche immédiatement la plaie avec du mastic à cicatriser après l’avoir nettoyée.

Les nèfles et les kakis peuvent être récoltés. Ces deux fruits ont la particularité de devoir subir une gelée pour être consommés. Une fois blet, le kaki perd de son âcreté pour une saveur sucrée. La nèfle, elle, est impossible à manger avant ce blettissement ; elle est âpres et trop dure.

Par un jour sans vent, traite tes arbres fruitiers aux huiles d’hiver : si tu ne doit faire qu’un seul traitement par an, c’est celui-là selon moi.

Va jouer un peu du sécateur si l’envie t’en dis. C’est le bon moment pour rajeunir ton noisetier. Coupe essentiellement les branches mortes, cassées ou qui gênent le passage et éclairci un bon cinquième de la plante. Au besoin redonne aussi une silhouette esthétique en taillant les branches disgracieuses.

A faire au jardin

Secoue la neige des branches à feuillage persistant. Ce n’est pas à cause du froid – au contraire, la neige est un bon isolant thermique – mais à cause du poids qui pourrait briser les tiges ou branches fragiles.

La haie sauvage ou paysagée, c’est le bonheur toute l’année, Après la floraison arrives les baies. (callicarpa, symphorine, …) Laisse-les en place. Non seulement elles sont décoratives, mais en plus elles nourrissent les oiseaux qui ont bien du mal à trouver leur pitance quotidienne. Ne taille que si des branches gênent le passage ou si le port de l’arbuste est disgracieux. Taille léger !

Si une grosse branche gêne le passage ou devient dangereuse, c’est le bon moment pour procéder à l’élagage de l’arbre. Avec une tronçonneuse, pratique une incision sous la branche pour éviter le déchirement de l’écorce lors de sa chute. Coupe la branche sur le haut de cette incision, en suivant un angle identique mais opposé à celui formé par l’arrête et le tronc. Trop compliqué ? Appelle un élagueur aérien.

Tu viens d’installer des rosiers. Les jeunes plants sont toujours plus fragiles, surtout en hiver. Protège toute la plante : butte le point de greffe, paille le sol et installe un voile d’hivernage sur la partie aérienne.

Le camélia est un arbuste qui résiste à -10°C sans problème, et les sujets adultes peuvent supporter un peu plus. Mais la plante déteste les courants d’air froids, les alternances brutales de gel et de dégel. La neige casse facilement ses branches et brûle ses boutons. Protège sa partie aérienne avec un voile d’hivernage.

La taille d’hiver s’effectue en ce moment. Coupe les pousses latérales de la glycine et ne leur laisse que deux yeux, soit environ 14 cm de tige. Ta plante n’en sera que plus belle car une taille avant la floraison stimule l’apparition de nouveaux boutons floraux. Ne taille pas les branches charpentières mais n’hésite pas à supprimer les tiges qui semble en trop ou donne une silhouette disgracieuse à ta plante.

Il est temps de retirer le gui des arbres. Cette plante parasite s’installe de préférence sur les sujets faibles ou malades. Pour aider ta plante à reprendre de la vigueur, retire toutes les boules de gui. Avec un petit scalpel, coupe tous les petits crampons de la plante parasite et si la blessure est profonde, utilise un mastic de cicatrisation. Garde une ou deux boules de gui pour accrocher à la porte d’entrée de la maison.

Profite de ce mois froid pour travailler en intérieur et prendre un peu d’avance sur le prochain printemps. Nettoie tes contenants vides, ceux qui vont recevoir le nouveau terreau et les nouvelles plantes. Un coup de brosse pour retirer le reste de terre sèche, un petit lessivage au jet d’eau claire et le tour est joué.

A faire à la maison

Pour l’arrosage de tes plantes, préfère utiliser de l’eau pas trop froide. La meilleure façon est de remplir un arrosoir la veille et d’avoir ainsi de l’eau à température ambiante. Mais encore faut-il y penser. Alors opte pour la méthode simple : eau tiède, mais pas chaude.

Ton poinsettia est en place. L’étoile de Noël est une plante d’intérieur au bractée rouges qui aime les températures constantes proches des 20°C. Elle adore la lumière vive mais sans soleil direct. Positionne-la derrière le voilage d’une fenêtre. Laisse sécher le terreau entre deux apports d’eau. Utilise de l’eau non calcaire et à température ambiante. Ne laisse pas d’eau stagnante dans la soucoupe.

Si tu désires installer une hellébore, la rose de Noël, dans ton intérieur, place-la dans un endroit frais pendant la période de floraison. Après, plante-la quand le sol n’est pas gelé. Choisis bien ton endroit car l’hellébore n’aime pas être déplacée et elle ne fleurit qu’une fois mise en terre durablement. L’exposition doit être mi-ombragée, voir ombragée et le sol plutôt calcaire, bien humide, mais sans eau stagnante.

Ça y est les bulbes forcés pour les fêtes de fin d’année (jacinthe, amaryllis) sont installés à la maison ? Maintenant, veille à les placer près de la fenêtre, où tu pourras observer la formation des pousses. C’est à ce moment que tes bulbes auront un grand besoin de lumière pour grandir et développer leur floraison.

Tout au long de l’année, retire les feuilles sèche de tes plantes vertes et fleuries, Mais tu n’y couperas pas en ce mois ! L’ambiance sèches de nos habitations n’améliorent pas les choses.

Si tu sèmes tes pélargoniums, il est déjà temps de les semer. Prépare des terrines en polystyrènes et mets du terreau « spécial semis ». Sème espacé car « si tu sèmes dur tu récolteras menu ». Recouvre d’une très fine couche de terreau, arrose délicatement et place la terrine à la lumière, à 20°C. Au bout de 10 jours, les graines auront levé. Quand les plantules ont deux paires de feuilles, transplante-les dans des godes individuels avec du terreau de plantation. Fais attention aux arrosages.

La journée, nous avons besoin de chaleur dans la maison. Mais la nuit, il est tout à fait possible de baisser la température ambiante. Trois avantages à cela : la facture d’électricité, le sommeil est meilleur, et tes plantes se dessèchent moins rapidement. Tu as tout à y gagner.

Nos amis les oiseaux ont la vie dure en ce moment. L’eau gèle de partout et il est difficile de se désaltérer. Comme pour tous les êtres vivants, l’eau est indispensable à nos amis à plumes. Place une petite coupelle d’eau chaude dans le jardin. Pense à la changer régulièrement et pendant toute la saison hivernale où les grosses gelées sévissent. En cas d’hiver très froid et donc de chaleur intensive dans la maison, installe un humidificateur. Tes plantes tropicales auront ainsi l’hygrométrie nécessaire… et tu respireras mieux ! Ta maison sera plus saine. Et toutes les belles plantes de la maison se porteront comme des charmes !

Dans l’assiette

  • Le cardon
  • Le panais
  • Le radis d’hiver
  • Le salsifis
  • La laitue d’hiver