dans Vidéos

Donne un coup de main à tes courges pour une bonne maturation !

En été, potirons, citrouilles et courges ont besoin de ton aide pour continuer leur maturation dans de bonnes conditions, surtout après un printemps si pluvieux.

Courge, potiron, citrouille… nous sont familiers grâce, en partie, aux contes de notre enfance. On aime leurs rondeurs orangées qui accompagnent les flamboiements de l’automne. On imagine le potage fumant des sorcières, servi dans l’enveloppe appétissante de la courge. Qu’importe si la taille de ton jardin permet son développement, tu ne peux pas faire l’impasse sur ce légume d’hiver. Leur seule véritable exigence : une terre bien enrichie en compost. Pour la maturité d’une courge, ne te fie pas à la couleur. Alors que certaines courges restent vert bronze comme la ‘Sucrine du Berry’ ou le ‘Vert olive’, d’autres virent au bleu métallique comme ‘Blue Hubbard’. Le Giraumon turban’ fait dans la rayure et la ‘Butternut’, en forme de gros bouchon de champagne, reste ocre pâle à l’extérieur.

Aux petits soins
Les fruits de ces cucurbitacées extraordinaires sont maintenant bien formés. Les tiges de ces courges coureuses, s’étalent rampantes sur une grande surface du potager. Pour pouvoir en récolter un maximum d’ici la fin octobre, j’ai l’habitude d’intervenir à cette période de leur développement. Ces gros fruits sont plus sensibles que leur gigantisme ne le laisse présager. Protège-les de l’humidité et de l’ombre.


L’astuce déco de Tom : C’est le bon moment pour surprendre vos bambins. Fais-leur dessiner au canif sur un jeune potiron sans entamer l’épiderme de plus d’un millimètre. Enfin, il aura la surprise de voir son dessin grandir en même temps que le légume.

Limiter la production de courges1 / Limite la production
Pour garantir la bonne maturation des fruits, il faut en contrôler le nombre. Sélectionne au maximum 2 à 5 courges par plante, idéalement les plus proches de la base. Élimine les autres en coupant les tiges 2 feuilles après le dernier fruit à conserver.

 

 

2 / Paille pour isoler
Puisque les courges sont sensibles à la pourriture lorsque ces gros fruits sont en contact avec la terre humide. Commence par bien arroser l’endroit où vos courges poussent. Étale ensuite sur la terre une couche épaisse (5 à 6 cm) de tontes de gazon sèches pour isoler les fruits du sol.

 

 

3 / Une planche contre humidité
Pour les plus grosses courges, renforce l’effet du paillage en glissant sous chaque fruit un cageot ou un pot renversé, une planche. Les feuilles sont grandes : n’hésite pas à en ôter quelques-unes si certaines font de l’ombre aux fruits.

L’astuce de Tom : évite d’utiliser des tuiles en terre cuite, comme il est parfois conseillé. Poreuses, elles conservent de l’humidité au niveau des fruits : le contraire de l’effet recherché.

 

4 / Renforce l’enracinement
Certains fruits se sont développés sur les tiges très loin de la base du plant. Un peu en amont de ces derniers, plaque la tige contre la terre. Couvre-en une petite portion avec un petit monticule de terre. Des racines ne formeront à cet endroit pour mieux alimenter le fruit.
L’astuce de Tom : Si tu as du mal à maintenir la tige en bonne position, tu peux la plaquer au sol avec une sardine de tente avant de l’enterrer.

Articles récents

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer