dans Cuisine

Salut jeune pousse, on se retrouve aujourd’hui pour un article un peu particulier, j’aimerais te parler du locavorisme.

Locavore. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler de ce terme avant, mais certains médias s’en sont emparés depuis quelques temps. Le terme vient des Etats-Unis et désigne les personnes qui ont décidé de ne s’alimenter qu’avec un maximum de produits locaux. Tu penses que ce sont des gens avec des rastas et des ponchos ? Pas vraiment, Car le local est autant traditionnel que tendance.

Ces cinquante dernières années, la filière alimentaire s’est progressivement déshumanisée, allongée, dissimulée, devenue parfois même totalement mystérieuse, avec comme conséquence l’impossibilité pour le producteur et pour le consommateur de se connaître et se parler. Le locavorisme, les marché, les paniers de légumes, sont autant d’initiatives qui cherchent à recréer ce lien, en réhabilitant le rôle des producteurs, mais aussi celui des « consommateurs », pour poser les base d’une économie alimentaire locale et saine.

Pour quelles raisons être locavore ?

Les raisons sont très variées. Certains font face aux excès de la mondialisation et du made in China, certains décident de revenir à des productions de proximité. Un exemple m’a interpellé dans un reportage qui montrait qu’un yaourt à la fraise parcourt 9’000km avant d’atterrir dans un frigo. Pour d’autres c’est du bon sens et de l’écologie, mais en aucun cas un repli sur soi, car l’échange fait et a toujours fait partie de l’histoire.

Articles récents

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer