dans Jardin

Salut jeune pousse, on se retrouve aujourd’hui pour apprendre à gérer l’eau au jardin.

L’eau est un élément précieux et est onéreuse. Il est donc important d’en dispenser aux plantes de façon parcimonieuse en adoptant des techniques économiques ou bien opter pour un jardin avec des plantes résistantes au sec !

Selon la pluviométrie de ta région, les plantes seront plus ou moins dépendantes des arrosages que tu leur prodigueras. Mais il te revient la responsabilité de choisir judicieusement les espèces que tu planteras. Tu limiteras les apports d’eau et tu les réserveras aux jeunes semis, aux plantations fraîches et aux potées. Choisis aussi des équipements économes, comme les tuyaux poreux ou goutte-à-goutte qui ont pour avantage d’arroser le sol directement sans mouiller le feuillage, évitant ainsi certaines maladies.

La bonne habitude

En été, je te conseille de faire les apports d’eau le soir, les végétaux en profitent mieux car l’évaporation est moins importante qu’en pleine journée. Au printemps et en automne préfère le matin : la terre sera sèche avant la baisse des températures de la nuit. Adapte également la quantité que tu vas délivrer selon les besoins de la plante, leur situation (à l’ombre ou au soleil). Un pluviomètre t’indiquera le nombre de litres par mètre carré reçu chaque semaine. Tu auras une bonne indication pour savoir si tu dois compléter ce que la pluie apporte par tes arrosages.

L’eau source d’apaisement

L’eau anime également un jardin par ses petits bruits et délivre de la fraîcheur appréciée en été. De simples fontaines alimentées par des pompes suffisent. Elles fonctionnent en circuit fermé et ne gaspillent pas d’eau. Certaines fonctionnent même à l’énergie solaire.

Les bons dosages de l’arrosage

En apprenant à répartir correctement l’eau en fonction des besoins des végétaux, tu arroseras plus ou moins copieusement suivant les plantes, les saisons, leur mode de culture et leur stade d’épanouissement.

L’eau est indispensable aux plantes, mais elles n’ont pas toutes les mêmes besoins. Au potager, les courges, courgettes, radis, céleris à côtes et salades sont des grands assoiffés, contrairement aux oignons, ails, échalotes légumes racines, moins consommateurs.

Au verger, arrose copieusement, de 10 à 50l par semaine, les plantations récentes d’arbustes ou d’arbres fruitiers selon la météo et la taille des végétaux. Les plantes en pots sont plus gourmandes que celles cultivées en pleine terre.

Attention aux fuites

Comme à la maison, traque les fuites d’eau au jardin, du robinet à la pomme d’arrosage. Ta facture sera revue à la baisse. Change les joins, le nez du robinet et les raccords qui fuient. En hiver ne laisse pas ces éléments et les arrosoirs dehors, ils craignent le gel. Enroule les tuyaux après chaque utilisation et ne les piétine pas. Fais aussi attention à ne pas les couper avec la tondeuse!

Articles récents
Showing 2 comments
  • Catherine Bourquin
    Répondre

    Salut Tom,
    Quel plaisir de te reconnaître dans le journal de la Migros!
    Je te félicite pour ton look et ton site très intéressant. Je te souhaite bon vent pour la suite de tes études. Et ne doute pas une minute de ton succès.

    Cordiales salutations.

    Catherine Bourquin

  • Donzé
    Répondre

    Super video. J’ai un petit jardin et je vois que mes tomates manquent toujours d’eau. Avec l’astuce de la bouteille ça devrait aller beaucoup mieux. Merci Tom de tes précieux conseils. A bientôt
    Souris

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer