dans Vidéos

Après de fortes pluies, tes plantations souffrent!
Voici quelques conseils pour limiter les dégâts de la pluie dans ton jardin!

Bien que l’eau soit indispensable aux végétaux, en excès elle peut se montrer nocive. Je te présente ici quelques gestes simples afin d’œuvrer pour la sauvegarde de tes cultures après la pluie.

Sous nos latitudes, lorsque le printemps est particulièrement pluvieux, le sol du jardin n’absorbe plus suffisamment l’eau. Alors il se forme momentanément par endroit de petites mares.

L’eau, bien qu’elle soit appréciée par la nature à cette saison, et que nos arbres, nos fleurs, nos légumes et nos fruits en pleine croissance aient par définition de gros besoins en eau, l’excès de pluie et d’humidité peut s’avérer néfaste pour le jardin.

En effet, l’eau qui pénètre le sol chasse l’air dans les interstices, ayant pour effet sur les micro-organismes et les vers de terre qu’ils manquent d’oxygène qui leur est indispensable pour leurs activités de décomposition.

Ce qui a pour conséquence de limiter la nourriture à destination des végétaux et qui stoppe leur croissance.

Par ailleurs, si cette humidité ambiante se prolonge, les racines les plus fines (les plus actives pour absorber eau et éléments minéraux) risquent de pourrir.

Sans oublier qu’un sol gorgé d’eau devient très sensible au tassement. Lorsque l’on marche dessus et quand les conditions météorologiques redeviendront plus clémentes, il sera compact et imperméable. L’eau de pluie partira tout de suite vers les nappes phréatiques sans humidifier la terre autour des racines des végétaux.

_______________________________________________________________________________________

Voici mon programme en 4 actes pour soulager tes plantations suite aux pluies abondantes :

1 / Évite de piétiner ton jardin!
Ne marche pas sur la terre gorgée d’eau sous peine de la compacter. Si tu dois traverser ta pelouse ou aller dans ton potager, dispose des planches sur le sol et chemine dessus. Cela permet de répartir ton poids sur une large surface et ainsi cela minimise ton impact.

2 / Vide les flaques formées dans les différents endroits de ton jardin
Les mares formées par l’eau sont très nocives pour les plantes qui s’y trouvent, notamment les graminées du gazon. Pour faire disparaître l’eau en surface, enfonce les dents de ta fourche-bêche verticalement à plusieurs endroits dans la flaque, jusqu’à ce que l’eau disparaisse.

3 / Attention de bien prévenir les maladies
Une humidité excessive favorise les attaques de champignons notamment du mildiou. Traite préventivement en pulvérisant de la bouillie bordelaise ou, encore si tu veux être plus écolo, du purin de prêle sur les plantes les plus sensibles.

4 / Que faire après la pluie ?
Idéalement, tu devras attendre que le sol devienne plus sec avant d’intervenir : il doit être souple sous tes pas et laisser tes chaussures à peu près propres. Décompacte en profondeur la terre du potager ou de tes massifs, entre les plantes, avec une fourche écologique ou ta fourche-bêche.

Articles récents

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer