dans Cuisine

Une botte de feuilles d’oseille charnues est hors de prix sur les étals alors qu’elle pousse avec vigueur au jardin.  Cultivée sans artifice – et sans souci! –, elle est bien plus acidulée.

C’est bon avec…

– Des œufs en omelette ou brouillés
– De la crème fraîche ou du beurre, simplement cuite à la poêle

Crue

J’ajoute souvent quelques-unes de ses jeunes feuilles dans mes salades vertes en ce moment. Surtout s’il s’agit d’une variété pourpre aux feuilles colorées. Elle donne du caractère aux laitues pommées. Assaisonne avec de l’huile de noix ou de noisette, c’est délicieux!

Cuite

C’est principalement comme cela qu’elle est consommée. Cuis ses feuilles dans un fond d’eau ou faites-les fondre  dans un peu de beurre, avec ou sans vin blanc. Pour la soupe, ajoute ensuite des pommes de terre et de l’eau pour poursuivre la cuisson. Ôte bien les tiges et une partie (la plus charnue) de la nervure principale des feuilles avant de les cuire. Lavez à grande eau sans faire tremper.

Côté santé

Son goût acide témoigne de sa richesse en vitamine C, mais elle apporte aussi du potassium, du magnésium, de la vitamine E et de la provitamine A. Sa richesse en acide oxalique l’interdit aux goutteux, arthritiques et rhumatisants.

Conservation

Ne garde pas ses feuilles plus de 2 à 3 jours avant de les cuisiner.  Elle se conserve très bien congelée après cuisson.

Articles récents

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer