dans Vidéos

A tes paniers ! C’est le moment de récolter pommes et poires…

Pommiers et poiriers arrivent à maturité en même temps. Mais heureusement leurs fruits, bien récoltés, se conservent longtemps après la récolte pour t’éviter l’overdose.

Même si l’été a été plutôt sec, la plupart des pommiers et poiriers portent de beaux fruits bien colorés cet automne. Et ainsi, le temps des récoltes n’est pas loin. Quelques fruits chutent au pied, c’est le signal… mais cela ne veut pas dire que les fruits sont forcément à maturité. Ensuite, certaines variétés des pommes et de poires dites « de garde » poursuivent leur maturation une fois récoltées. Même si tu peux commencer à les consommer tout de suite, elles se conserveront de longs mois. Ainsi, tu pourras étaler leur dégustation.

Bien récoltés
Pour une bonne conservation, récolte-les dans les règles de l’art. Mais, cueille tous les fruits d’un même arbre en même temps. Ne mélange pas les fruits cueillis, car ceux que tu as ramassés au sol peuvent être porteurs de symptômes de maladies ou parasites. Et surtout, prévois deux paniers ou cageots distincts pour les entreposer au moment du ramassage.

Bien conservés
Seuls les fruits sains, qui n’ont pas été cognés, se conserveront bien. Enfin, entrepose-les dans un endroit frais, aéré et obscur. Ne les entasse pas et surveille leur état régulièrement. Chaque variété a une durée de conservation qui lui est propre, génétiquement déterminée : c’est une caractéristique de la variété. Au-delà de la durée maximale de conservation, la chair des fruits perd son attrait même s’ils sont placés dans des conditions idéales de conservation. Comme le bon vin, les fruits se conservent bien à température constante entre 10 et 12°C.

1 / Pomme, fais-la tourner
Lors de la récolte, place le fruit dans le creux de ta main et fais-le tourner sur lui-même doucement jusqu’à ce que sa queue se casse toute seule. Lorsque les pommes sont bonnes à récolter, la cassure se fait facilement. Pose le fruit délicatement dans ton panier sans le choquer.

Mon conseil :
Toute meurtrissure est comme un bleu chez nous. Elle fait pourrir le fruit à plus ou moins long terme.

2 / Poires, casse-la sec !
Toujours le fruit au creux de la main, avec l’index, appuie sur la queue au niveau de son renflement. C’est un point de faiblesse de la queue qui cède facilement à cet endroit. Mais manipule le fruit délicatement sans enfoncer tes doigts dans la chair délicate.

Mon astuce :
Si le fruit ne vient pas tout de suite, je lui donne un petit mouvement de balancier avec ma main.

 

3 / Range en cageot
Dans des cageots plats, des caisses, ou des étagères à claire-voie, aligne les pommes la queue vers le bas et les poires la queue vers le haut. Mais évite que les fruits ne se touchent en les espaçant de 1 à 2 cm et place-les en une seule couche par cageot, caisse ou étagère.

Mon astuce :
Pour un rangement plus douillet, je tapisse les cageots, caisses et étagères de plusieurs couches de papier journal. Les anciens jardiniers utilisaient de la paille !

4 / De la cire pour les poires
La queue des fruits est une zone d’évaporation de l’eau contenue dans la chair. Les poires, rangées la queue en l’air du fait de leur forme, sont plus sujettes à la déshydratation. Pour la limiter, plonge l’extrémité de leur queue dans de la cire liquéfiée pour la cacheter. Ainsi l’eau du fruit ne peut plus s’évaporer.

Articles récents

Poste ton commentaire

0

Commence à taper ta recherche et presse sur entrer