Que faire en juillet au potager ?

Que faire en juillet au potager ?

Juillet, mois de splendeur et d'opulence au potager, dévoile des récoltes chatoyantes. À mesure que les rayons ardents du soleil caressent la terre, les fruits de nos labeurs printaniers éclatent dans une profusion de couleurs et de saveurs. Le potager prend une nouvelle dimension, offrant des moments magiques de cueillette abondante et de croissances florissantes.

Partir en vacances tout en chouchoutant votre potager ? Pas de souci ! Avant de partir, assurez-vous d'arroser abondamment et ajoutez un paillis pour retenir l'humidité. Sollicitez l'aide d'un voisin ou utilisez un système d'irrigation automatique. Récoltez les légumes prêts à être cueillis pour stimuler la croissance. Ainsi, vous pourrez profiter de vos vacances l'esprit tranquille, en sachant que votre potager sera en bonne santé à votre retour.

Semer

Protéger vos semis du soleil intense : choisissez un emplacement avec un bon équilibre entre soleil et ombre, enrichissez le sol, utilisez du paillis pour maintenir l'humidité, installez des voiles d'ombrage pour filtrer les rayons UV, arrosez tôt le matin ou tard dans l'après-midi

En juillet, continuez à semer des légumes tels que les carottes, les haricots, les radis et les épinards. En répartissant vos semis, vous diversifiez également vos périodes de récolte. Vous profiterez ainsi de légumes jeunes et frais tout au long de la saison potagère. Pour répondre au mieux à vos besoins, privilégiez des semis réguliers, avec de petites quantités toutes les 2 à 3 semaines environ.

Les laitues d'automne sont à l'honneur, pensez à la fameuse 'Merveille des quatre saisons' qui est incontournable ! Elle peut être semée de février à septembre, ce qui témoigne de sa remarquable adaptabilité. Cette laitue pommée rouge est particulièrement robuste, offrant des récoltes qui perdurent jusqu'en novembre. N'oubliez pas de semer du mesclun, ce mélange de salades, que l'on sème en ligne et que l'on récolte feuille par feuilles sans couper trop profond la base et repousse pour être à nouveau récolté. Pensez également aux chicorées, notamment la chicorée 'Rouge de Trévise' et le pain de sucre, qui sont bien adaptées à la culture estivale et ajoutent une belle diversité de couleurs et de saveurs à votre jardin.

C'est le moment propice pour semer les navets d'hiver, mieux adaptés aux conditions rigoureuses de la fin de l'année. En les cultivant dès maintenant, vous pourrez les savourer dès l'automne et les préserver pour les jours plus froids. Que ce soit intégrés dans des potées ou cuisinés à la vapeur puis revenus à la poêle, ces navets feront des heureux avec leur délicieuse saveur qui rehausse les plats les plus simples.

C'est le moment idéal pour semer le pourpier au potager, parfait pour les récoltes estivales. En le cultivant dès maintenant, vous pourrez en savourer les feuilles croquantes et nutritives tout au long de l'été.

En juillet, commencez vos semis de chou kale pour préparer une récolte d'automne et d'hiver. En semant maintenant, vous assurez une croissance optimale durant les mois plus frais.

Planter

Les choux de Bruxelles

Planter des salades en été pour garantir des récoltes continues. Choisissez des variétés résistantes à la chaleur et assurez-vous de les planter à l'ombre partielle.

Entretenir les cultures

Pour aider un peu la croissance de vos cultures les plus gourmandes, rien de tel que l'arrosage à l'engrais liquide (biologique évidement). Cette méthode rapide et ciblée fournit aux plantes les nutriments essentiels dont elles ont besoin. Optez pour un engrais équilibré en macro et micronutriments, mélangez-le correctement, puis incorporez cette pratique à votre routine d'arrosage. Vous serez récompensé par des récoltes plus abondantes et des plantes plus vigoureuses. Un moyen simple d'assurer une nutrition optimale pour un potager épanoui.

La vigilance constante demeure la clé d'un potager prospère. En continuant de surveiller attentivement vos cultures, vous serez en mesure de détecter rapidement tout signe de maladie, de ravageur ou de stress hydrique. Inspectez régulièrement les feuilles, les tiges et les fruits, et soyez attentif aux changements subtils dans la croissance. L'identification précoce des problèmes permet d'intervenir rapidement avec des mesures appropriées, préservant ainsi la santé de vos plantes.

Retirez les fleurs de la rhubarbe dès qu'elles apparaissent pour diriger l'énergie de la plante vers les tiges. En éliminant ces fleurs, vous favorisez une récolte de rhubarbe plus abondante et de meilleure qualité.

Surveillez attentivement vos cultures, car certaines nécessitent d'être buttées ou "rebuttées". Pour les haricots et les choux de Bruxelles, il est recommandé de les butter, ce qui facilitera le maintien des plantes tout en assurant une bonne humidité au sol. Quant aux pommes de terre, assurez-vous de les "rebutter" ; ces tubercules ne doivent en aucun cas être exposés à la lumière du soleil, au risque de devenir impropres à la consommation.

Ajouter un activateur à votre tas de compost. C'est un additif, qu'il soit naturel ou commercial, conçu pour accélérer la décomposition des matières organiques dans votre compost.

À faire au potager au mois de juillet

Mildiou

Taillez les plants de melons et de pastèques en supprimant les pousses secondaires et en pinçant les branches latérales après le fruit pour concentrer l'énergie sur la croissance des fruits. Cela favorise des fruits plus gros et plus sucrés.

En juillet, les températures élevées augmentent la demande en eau des plantes. Arrosez tôt le matin ou tard le soir pour réduire l'évaporation. Veillez à ce que le sol soit constamment humide, mais pas détrempé, en particulier pour les légumes sensibles à la sécheresse comme les tomates et les courgettes.

Si les semis de carottes et de betteraves sont trop serrés, éclaircissez-les pour permettre aux plantes restantes de se développer correctement. Retirez les plants les plus faibles pour laisser environ 5 à 10 cm entre chaque plant.

Ajoutez une couche de paillis autour de vos plantes pour conserver l'humidité du sol et réduire les mauvaises herbes. Utilisez des matériaux organiques comme la paille, les feuilles mortes ou le compost.

Les herbes aromatiques

Bouturer des herbes aromatiques, comme la menthe, le thym, la lavande ou le romarin, est une méthode simple. Coupez des tiges saines, retirez les feuilles du bas, et plongez-les dans l'eau jusqu'à l'apparition des racines. Transplantez-les ensuite dans un terreau léger. Ainsi, vous multipliez facilement vos plantes préférées pour agrandir votre jardin d'herbes aromatiques.

Le pincement régulier du basilic est crucial pour favoriser une croissance dense et une production optimale de feuilles. En supprimant les pousses latérales et en pinçant les extrémités des tiges, vous stimulez la ramification et l'apparition de nouvelles feuilles. Veillez à pincer avant la floraison pour maintenir la vigueur de la plante et prolonger la période de récolte. Appliquez également cette technique au romarin, au thym et à la menthe pour des herbes aromatiques toujours plus savoureuses.

Le potager en pot

Cultivez les courges à la verticale en pot pour maximiser l'espace. Choisissez des variétés compactes, utilisez des treillis, et économisez de l'espace au sol tout en encourageant une croissance saine. Une solution idéale pour les petits espaces comme les balcons.

Arroser les légumes cultivés en pot à l'engrais est essentiel pour compenser le volume de terre limité et assurer une nutrition adéquate. Utilisez des engrais liquides pour une absorption rapide et arrosez régulièrement pour maintenir l'humidité du terreau sans excès. Complétez avec des pulvérisations d'engrais foliaire pour une alimentation optimale des plantes.

Sous serre et tunnel

Le paillage et l'installation d'ollas sous serre sont deux pratiques bénéfiques pour optimiser la culture. Le paillage aide à maintenir l'humidité, réduit les mauvaises herbes et crée un environnement propice à la croissance. Sous serre, cette méthode est encore plus efficace pour réguler la température du sol. Parallèlement, l'installation d'ollas offre une irrigation précise et économique, assurant un approvisionnement en eau constant. Ensemble, ces deux techniques contribuent à des conditions idéales de culture sous serre, favorisant des plantes saines et une récolte fructueuse et vous pourrez presque partir une semaine en vacances sans penser aux arrosages.

Le verger et les petits fruits

Le verger

Ramassez régulièrement les fruits tombés à terre pour éviter la propagation des maladies et des parasites. Utilisez des gants et un panier pour collecter les fruits et éliminez-les loin du verger ou dans un composteur fermé.

Sur la base et le tronc de vos arbres fruitiers, des pousses appelées gourmands peuvent se développer. Éliminez-les ! Utilisez un sécateur préalablement désinfecté à l'alcool à 90° et taillez-les au plus près du tronc sans endommager l'écorce. Ces gourmands ont tendance à absorber la sève de l'arbre fruitier, compromettant ainsi la production de fruits.

Les petits fruits

Il est important de palisser les framboisiers pour de bonnes récoltes. Installez des supports et fixez les tiges des framboisiers aux fils de fer pour les maintenir droites et bien aérées. Cela améliore la circulation de l'air, réduit le risque de maladies et facilite la récolte des fruits. De plus, une bonne aération aide à diminuer la présence du ver de la framboise, en rendant l'environnement moins favorable à ce ravageur. Un bon entretien d'été des framboisiers comprend également des pratiques telles que l'arrosage régulier, le paillage et la fertilisation pour maintenir les plantes en bonne santé.

Pensez aussi à un entretien pour les fraisiers en période estivale pour garantir une récolte abondante et savoureuse. Un arrosage régulier, un paillage adéquat, une fertilisation équilibrée et la taille des stolons sont essentiels pour maintenir la santé des plants et prévenir les maladies. Avec ces soins, vos fraisiers prospéreront tout au long de l'été.

Les récoltes

Le mois de juillet, qui est souvent le cœur de l'été, les jardins sont très productifs. Voici ce que l’on peut typiquement récolter durant ce mois dans un climat tempéré :

Au potager

  • Choux : Les choux d’été peuvent être récoltés maintenant, notamment les variétés précoces.
  • Bettes à carde : Les bettes à carde peuvent être coupées régulièrement pour une utilisation fraîche en cuisine.
  • Betteraves : Les betteraves semées au printemps sont prêtes à être récoltées, excellentes pour la consommation fraîche ou pour la conservation.
  • Carottes : Les carottes semées en début de printemps peuvent être récoltées pour leur fraîcheur et leur douceur.
  • Laitue : Les laitues de variétés résistantes à la chaleur peuvent encore être récoltées, bien que le soin soit nécessaire pour éviter l'amertume due à la chaleur.
  • Tomates : Les tomates commencent de mûrir et peuvent être récoltées en fonction des variétés et des conditions de croissance.
  • Concombres : Les concombres atteignent une taille idéale pour la récolte, parfaits pour les consommer frais ou en pickles. Les cornichons, quant à eux, sont récoltés plus petits pour une texture croquante et sont idéaux pour la conservation en bocaux.
  • Poivrons : Les premiers poivrons peuvent être cueillis, surtout si cultivés sous serre ou dans des régions chaudes.
  • Aubergines : Dans les régions plus chaudes ou sous serre, les aubergines peuvent commencer à être prêtes à la récolte.
  • Arroche : L'arroche, résistante à la sécheresse et peu exigeante, peut être récoltée régulièrement pour ses feuilles nutritives, idéales en salades, soupes ou smoothies.

Herbes Aromatiques

  • Basilic : Récoltez le basilic en coupant les tiges au-dessus d'un nœud pour stimuler la croissance de nouvelles pousses. Utilisez-le frais pour une saveur optimale dans vos plats.
  • Persil : Le persil peut être coupé régulièrement à la base des tiges. Il ajoute une touche de fraîcheur et de couleur à vos recettes.
  • Thym : Le thym doit être récolté juste avant la floraison pour une saveur maximale. Utilisez-le frais ou séché pour assaisonner viandes, légumes et sauces.
  • Menthe : La menthe peut être récoltée tout au long de la saison en coupant les tiges près de la base. Elle est idéale pour les boissons, les desserts et les plats salés.
  • Coriandre : La coriandre doit être coupée régulièrement pour éviter la montée en graines. Utilisez les feuilles fraîches pour parfumer vos plats, particulièrement ceux d'inspiration asiatique et mexicaine.
  • Romarin : Le romarin peut être coupé en prélevant des tiges de 5 à 10 cm. Son arôme puissant est parfait pour les grillades et les plats mijotés.

Au verger

  • Cerises : La saison des cerises se termine généralement au début du mois, selon les variétés et les conditions climatiques.
  • Groseilles et cassis : Les récoltes de groseilles et de cassis sont en plein essor, parfaites pour des confitures ou des desserts frais.
  • Framboises : Les framboises, en particulier les variétés d'été, continuent de produire des fruits juteux et sucrés.
  • Mûres : Les premières mûres commencent à apparaître, surtout dans les régions plus chaudes.
  • Prunes : Les premières prunes des variétés précoces peuvent commencer à être cueillies.
  • Pêches et nectarines : Selon les régions et les conditions climatiques, les pêches et nectarines peuvent mûrir et être prêtes à la récolte.

Le mois de juillet au potager

Le mois de juillet, continuant la dynamique entamée en juin, représente une période excitante et cruciale au potager. Les récoltes abondent, les plantes prospèrent et l'effervescence est à son comble.

Juillet, c'est le mois où vos efforts de juin se concrétisent, offrant une symphonie de couleurs et de saveurs dans votre potager. Continuez à observer, ajuster et récolter avec passion, car votre potager en juillet est une manifestation tangible de votre engagement. Que ce mois soit une source de satisfaction et de réjouissance, une ode à la beauté et à la richesse qu'offre la cultivation de la terre.

Bon jardinage !